BAC 2013 - CORRECTION DE L’ÉPREUVE ANTICIPÉE DE FRANÇAIS

lundi 20 mai 2013
popularité : 2%

 

 

CORRECTION DE L’ÉPREUVE ANTICIPÉE DE FRANÇAIS DU BAC 2013

 

 

 Le SNES  a rencontré le Secrétaire Général du Rectorat le mercredi 24 avril, en particulier au sujet de l’Epreuve Anticipée de Français.

Alerté par de nombreux collègues, le SNES  tient à dénoncer la nouvelle organisation de ces épreuves anticipées dans notre académie, dont certains aspects administratifs et pédagogiques méritent d'être interrogés.

 

À partir de cette année, la correction des copies devra se faire dans l'un des deux centres de correction (Brassens pour le Nord et les Avirons pour le Sud). Le SNES  prend acte que cette nouvelle organisation n'a aucunement été concertée, voire même qu'elle est restée secrète jusqu'à la réunion du 15 avril 2013 où elle a été annoncée par l'inspection de lettres à des représentants de chaque lycée de l'île. Lorsque des voix se sont élevées pour manifester leur mécontentement, l'inspection les a balayées d'un revers de main, ces collègues ne pensant pas « collectif ». Pourtant, il est indéniable que la situation est problématique pour tous ceux dont le lieu de résidence se trouve éloigné de ces deux centres, et qui ajouteront à l'effort de la correction la fatigue de la route. Le SNES  rappelle que les collègues de lettres sont particulièrement sollicités par les épreuves anticipées de français puisqu'ils assument tous les ans quatre à cinq jours d'oral avec déplacements (cette année, du 24 au 28 juin) et enchainent avec quatre jours de corrections de copies, avec déplacements encore (du 1er au 04 juillet).

Ne pourrait-on proposer au moins quatre centres, l'un à chaque point cardinal de l'île ?

 

D'autre part, le SNES est sensible à l'inflexion pédagogique qui accompagne cette nouvelle organisation. Lors de la réunion du 15 avril, l'inspection de lettres a lourdement insisté sur la nécessité pour chaque correcteur de coller à la photographie académique de la répartition des notes. Si les professeurs comprennent bien qu'il faille s'ajuster par rapport à une moyenne générale collective (c'est ainsi que s'entendait jusqu'ici le terme « harmonisation » en lettres), ils récusent la théorie selon laquelle tous les lots pourraient donner lieu à la même répartition des notes. L'expérience de la réalité du terrain, a fait émettre à certains quelques réticences, à nouveau balayées par l'inspection, ces collègues ne comprenant pas l'art subtil des statistiques.

 

Pour finir, le SNES  s'étonne des conditions matérielles annoncées pour ces corrections : le 02 juillet au soir, les collègues auront dû avoir corrigé trente copies (en un jour et demi, si l'on enlève la matinée du 1er juillet où les correcteurs prendront connaissance du sujet, des corrigés nationaux et académiques, et pendant laquelle vraisemblablement aura lieu la procédure d'harmonisation de l'oral). Le 03 au matin, on leur donnera la photographie académique des notes, et on leur demandera de procéder à l'harmonisation des copies déjà corrigées, et de prendre en compte cette projection pour la suite de leurs corrections. Le SNES  dénonce la dérive qui assimile la correction d'épreuves nationales à des comptes de bazardier où le choix final de la note peut être déterminé autant par la nécessité de coller à une photographie de répartition académique, que par la conscience professionnelle du correcteur. Le SNES  espère d'autre part que les deux centres d'examen aient un service informatique adéquat, qui permette à tous les correcteurs de français de rentrer en même temps leurs notes d'écrit sur lotanet, le 04 juillet au soir.

 

Ainsi le SNES  demande à ce que 

 

·  cessent les nouvelles dispositions qui sont prises sans concertation alors qu'elles ont des répercutions sur les conditions de travail des collègues. Que ne peut-on comme on l'a toujours fait, corriger confortablement ses copies chez soi ? Si la DEC déplore la perte de trois copies l'année passée, que n'encadre-t-elle mieux les centres où ont eu lieu ces pertes ?

 

·  l'inspection de lettres accorde davantage de confiance à la conscience professionnelle et au savoir faire des correcteurs de lettres, sans leur imposer des grilles de notation, forcément théoriques. Cette manière comptable de noter n'est pas dans la tradition de la discipline.


Brèves

Mutations Inter 2015 : c’est (bientôt) parti !

dimanche 16 novembre

Ouverture du serveur du 20 novembre au 9 décembre (15 heures, Réunion)

Permanences au Local du SNES-FSU Réunion du 20 novembre au 9 décembre de 14h à 17h

https://bv.ac-reunion.fr/iprof/Serv...

Pour plus d’informations :

http://reunion.snes.edu/spip.php?ru...

http://reunion.snes.edu/spip.php?ru...

Snes-Info 194 spécial élection professionnelle

samedi 15 novembre

Publication du Snes-Info 194 spécial élection professionnelle

PDF - 4.5 Mo
SNES Info 194

Le bulletin d’adhésion 2014-15 et la grille de cotisation

dimanche 2 novembre
PDF - 257.2 ko
Bulletin 2014-15 et grille de cotisation

Postes aux concours session 2015

mercredi 15 octobre
PDF - 145.6 ko
Postes aux concours

adresse mail du Snes-Fsu Réunion dédiée aux mutations

mercredi 15 octobre

mut2015@reunion.snes.edu

Snes-Info 193

mercredi 15 octobre
PDF - 1.6 Mo
Snes-Info 193